Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les malades mentaux meurtriers : de l’évaluation clinique à la prévention des passages à l’acte dangereux (Mieux connaître la dangerosité de certains sujets psychotiques pour mieux la prévenir)*


Rédigé le Samedi 13 Février 2010 à 02:09 | Lu 1671 commentaire(s) modifié le Mardi 30 Mars 2010


Par

Jean-Pierre Bouchard


Psychologue hors classe des hôpitaux, docteur en psychopathologie, docteur en droit, diplômé en criminologie appliquée à l’expertise mentale, diplômé en victimologie (Universités de Paris V et de Washington). Spécialiste des auteurs d’infraction(s), des problèmes de dangerosité et des victimes, membre et rapporteur du comité d'appel à projets sur l'expertise judiciaire de la mission de recherche Droit et Justice (Ministère de la Justice, CNRS, ENM). Centre International de Sciences Criminelles et Pénales (C.I.S.C.P.). Laboratoire de Psychologie Clinique et de Psychopathologie (LPCP EA 4056), Université Paris-Descartes. France.

*Communication faîte aux « Entretiens Francophones de la Psychologie » (Belgique, Suisse, France), 22, 23, 24 avril 2010, Boulogne-Billancourt, Institut de Psychologie, Université Paris-Descartes.




Résumé:

Dès les premiers jours de 2010 l’actualité judiciaire française de la nouvelle décennie débute par des affaires tragiquement semblables.
Le 2 janvier en début de soirée à Roquebrune-Cap-Martin, prés de Menton, un homme de 27 ans poignarde mortellement un sexagénaire à l’arme blanche. Il blesse aussi grièvement un couple de voisins venus porter secours. Cinq ans plus tôt il avait poignardé le gardien du même immeuble de 18 coups de couteau et proféré de nombreuses menaces. Il avait même tenté de mettre le feu à plusieurs reprises. Ce sujet régulièrement signalé pour sa dangerosité était connu pour ses troubles mentaux du milieu psychiatrique.
Le 13 janvier au matin à l’université de Perpignan un étudiant chinois de 26 ans tue avec un couteau de boucher une secrétaire et blesse gravement trois personnes (enseignants et étudiant) venus lui porter secours. Le meurtrier était également connu pour ses troubles psychiques et du comportement.
Le 29 janvier à 20h30 à la station Bibliothèque-François-Mitterrand à Paris un homme de 40 ans se jette sous une rame du RER C en entrainant volontairement avec lui un usager de 24 ans, pris au hasard, qui patientait sur le quai. Les deux hommes sont mortellement percutés par le train. Le pousseur était bien connu des services de police pour diverses affaires de vols et d’agressions avec arme. Il avait également de très lourds antécédents de maladie mentale et était connu de la psychiatrie pour sa pathologie et pour sa dangerosité puisqu’il venait de faire l’objet d’une hospitalisation d’office de 2006 à 2009. Quelques jours plus tôt, le 21 janvier, un autre homme tentait de jeter une femme sous les rails du métro à la station Champs-Elysées-Clémenceau.
Hélas ces affaires d’agressions graves et d’homicides pathologiques ne sont pas isolées. Bien que minoritaires dans l’ensemble de la criminalité elles sont récurrentes et font régulièrement des victimes blessées ou tuées. Leurs auteurs sont le plus souvent des sujets psychotiques, essentiellement schizophrènes et quelques fois paranoïaques. Fréquemment avant de passer à l’acte violement ces sujets ont exprimé leurs préoccupations délirantes dans leurs familles, à leurs proches, auprès de professionnels de la santé ou auprès d’autres personnes. Des indicateurs psychopathologiques et de dangerosité, clairs, verbaux, émotionnels et/ou comportementaux, sont le plus souvent présents et repérables. Leur minimisation, ou leur non prise en compte, est un facteur de facilitation de ces passages à l’acte dangereux.
L’objectif de cette communication-atelier est d’apprendre à repérer ces indicateurs afin de mieux connaître ces dynamiques psychiques pathologiques et criminogènes pour mieux prévenir ces agressions lourdes et souvent prévisibles. L’atelier est illustré par des exemples cliniques de sujets psychotiques ayant commis des homicides.


Les malades mentaux meurtriers : de l’évaluation clinique à la prévention des passages à l’acte dangereux (Mieux connaître la dangerosité de certains sujets psychotiques pour mieux la prévenir)*

Bibliographie:

Albernhe Th., Allilaire J.-F., Bergeret J., Bouchard J.-P., Loô H., Widlöcher D. et al., 1997, « Criminologie et psychiatrie », Éditions Ellipses.

Bouchard J.-P., 2009, « Psychoses et parricides », Soins psychiatrie, n° 261 - mars/avril 2009, 35-38. Consultable sur le site Internet : www.em-consulte.com

Bouchard J.-P., 2005, « Violences, homicides et délires de persécution/Violence, homicide and delirium of persecution ». Annales Médico-Psychologiques, 163(10) : 820-826. Consultable sur les sites Internet: www.sciencedirect.com , www.em-consulte.com

Bouchard J.-P., Bachelier A.-S., 2004, « Schizophrénie et double parricide : à propos d’une observation clinique/Schizophrenia and double parricide: about a clinical observation ». Annales Médico-Psychologiques, 162(8) : 626-633. Consultable sur les sites Internet : www.sciencedirect.com , www.em-consulte.com

Bouchard J.-P., 1990, « Sous l’emprise du délire : évolution d’un cas de schizophrénie ayant donné lieu à des passages à l’acte meurtriers, vampiriques et cannibaliques », Nervure, Journal de Psychiatrie, III/3 : 37-40. (Artcle primé dans le cadre du concours de la meilleure observation clinique).

Bouchard J.-P., 2009, « Les erreurs en matière d’expertises psychiatriques et psychologiques judiciaires : un problème grave ancien et récurrent ». Communication faîte au colloque international ayant pour thème « La Babel criminologique », C.N.R.S., 3 février 2009. Voir les actes du colloque « La Babel criminologique » aux éditions L’Harmattan, 2009.

Bouchard J.-P., 2009, « Proposition de réforme de l’expertise psychiatrique et de l’expertise psychologique judiciaires : un impératif urgent pour la Justice française ». Consultable sur le site Internet : http://www.institutpourlajustice.com/

Bouchard J.-P., 2009, « Proposition de réforme de la formation des psychologues en France et dans l’Union européenne/A proposal for reforming psychologists’ training in France and in the European Union/ Reformvorschläge zur Ausbildung der Psychologen in Frankreich und der Europäischen Union ». L’Encéphale, (2009) 35, 18-24. Consultable sur les sites Internet : www.sciencedirect.com , www.em-consulte.com



Système de santé public & privé | SNP | Psy K | FFPP | EFPA Fédé européenne | Emplois & Stages | Actualité politique France - Europe | Psychologues en colère | Psychothérapie | Santé mentale | Sauvons la clinique | Université | Echos du psychologue en Europe | Divers | Autres organisations, écoles ...




Collèges de psychologie, expérimentation : questions & réponses


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss

Partager ce site

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Les annonces

Vidéos
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 7283 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 1003 vues
SOCIÉTÉ
Senja STIRN | 16/02/2014 | 1707 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 1133 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 788 vues
Qui sommes nous ?
Senja STIRN | 23/12/2013 | 600 vues
Neuropsychologie, Psychologie clinique & Santé
Senja STIRN | 24/06/2013 | 1248 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 1075 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 1886 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 9069 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 2017 vues