Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

LES PRIX NOBEL DE LA LITTERATURE


Rédigé le Mardi 20 Mars 2007 à 23:18 | Lu 9386 commentaire(s) modifié le Mardi 5 Juin 2007



Le prix Nobel de littérature récompense chaque année l'auteur qui " produit dans le domaine littéraire l'oeuvre la plus remarquable d'une tendance idéaliste". Depuis 1901, le prix Nobel de littérature a été décerné à des écrivains, poètes et auteurs dramatiques de tout style et de tout horizon. Ce auteurs ont un point commun : un engagement largement présent dans leurs écrits. Le prix Nobel de littérature ne récompense en effet pas un ouvrage mais le travail dans sa totalité. Tous ont dépeint le XXè siècle, ses luttes, ses atrocités, ses absurdités, ses entraves à la liberté d'expression de leur plume écorchée et critique mais toujours fluide et talentueuse. On peut notamment mentionner les existentialistes Albert Camus et Jean-Paul Sartre, les écrivains politiquement engagés comme Pablo Neruda, Thomas Mann, les philosophes Henri Bergman et Bertrand Russell. La liste est longue et regorge de personnalités fortes ayant marqué la culture contemporaine ; hommes et femmes ayant dédié leur vie à la lutte pour la connaissance, à la diversité culturelle et à la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes. Découvrez ses célébrités hors pairs !


PRIX NOBEL DEPUIS 1901 :

2006 - Orhan Pamuk
2005 - Harold Pinter
2004 - Elfriede Jelinek
2003 - J.M. Coetzee
2002 - Imre Kertész
2001 - V.S. Naipaul
2000 - Gao Xingjian
1999 - Günter Grass
1998 - José Saramago
1997 - Dario Fo
1996 - Wislawa Szymborska
1995 - Seamus Heaney
1994 - Kenzaburo Oe
1993 - Toni Morrison
1992 - Derek Walcott
1991 - Nadine Gordimer
1990 - Octavio Paz
1989 - Camilo José Cela
1988 - Naguib Mahfouz
1987 - Joseph Brodsky
1986 - Wole Soyinka
1985 - Claude Simon
1984 - Jaroslav Seifert
1983 - William Golding
1982 - Gabriel García Márquez
1981 - Elias Canetti
1980 - Czeslaw Milosz
1979 - Odysseus Elytis
1978 - Isaac Bashevis Singer
1977 - Vicente Aleixandre
1976 - Saul Bellow
1975 - Eugenio Montale
1974 - Eyvind Johnson, Harry Martinson
1973 - Patrick White
1972 - Heinrich Böll
1971 - Pablo Neruda
1970 - Alexandr Solzhenitsyn
1969 - Samuel Beckett
1968 - Yasunari Kawabata
1967 - Miguel Angel Asturias
1966 - Shmuel Agnon, Nelly Sachs
1965 - Mikhail Sholokhov
1964 - Jean-Paul Sartre
1963 - Giorgos Seferis
1962 - John Steinbeck
1961 - Ivo Andric
1960 - Saint-John Perse
1959 - Salvatore Quasimodo
1958 - Boris Pasternak
1957 - Albert Camus
1956 - Juan Ramón Jiménez
1955 - Halldór Laxness
1954 - Ernest Hemingway
1953 - Winston Churchill
1952 - François Mauriac
1951 - Pär Lagerkvist
1950 - Bertrand Russell
1949 - William Faulkner
1948 - T.S. Eliot
1947 - André Gide
1946 - Hermann Hesse
1945 - Gabriela Mistral
1944 - Johannes V. Jensen
1943 - The prize money was with 1/3 allocated to the Main Fund and with 2/3 to the Special Fund of this prize section
1942 - The prize money was with 1/3 allocated to the Main Fund and with 2/3 to the Special Fund of this prize section
1941 - The prize money was with 1/3 allocated to the Main Fund and with 2/3 to the Special Fund of this prize section
1940 - The prize money was with 1/3 allocated to the Main Fund and with 2/3 to the Special Fund of this prize section
1939 - Frans Eemil Sillanpää
1938 - Pearl Buck
1937 - Roger Martin du Gard
1936 - Eugene O'Neill
1935 - The prize money was with 1/3 allocated to the Main Fund and with 2/3 to the Special Fund of this prize section
1934 - Luigi Pirandello
1933 - Ivan Bunin
1932 - John Galsworthy
1931 - Erik Axel Karlfeldt
1930 - Sinclair Lewis
1929 - Thomas Mann
1928 - Sigrid Undset
1927 - Henri Bergson
1926 - Grazia Deledda
1925 - George Bernard Shaw
1924 - Wladyslaw Reymont
1923 - William Butler Yeats
1922 - Jacinto Benavente
1921 - Anatole France
1920 - Knut Hamsun
1919 - Carl Spitteler
1918 - The prize money was allocated to the Special Fund of this prize section
1917 - Karl Gjellerup, Henrik Pontoppidan
1916 - Verner von Heidenstam
1915 - Romain Rolland
1914 - The prize money was allocated to the Special Fund of this prize section
1913 - Rabindranath Tagore
1912 - Gerhart Hauptmann
1911 - Maurice Maeterlinck
1910 - Paul Heyse
1909 - Selma Lagerlöf
1908 - Rudolf Eucken
1907 - Rudyard Kipling
1906 - Giosuè Carducci
1905 - Henryk Sienkiewicz
1904 - Frédéric Mistral, José Echegaray
1903 - Bjørnstjerne Bjørnson
1902 - Theodor Mommsen
1901 - Sully Prudhomme


2006]
Orhan Pamuk
Ecrivain turc
Né à Istanbul le 7 Juin 1952
Après avoir étudié l'architecture pendant trois ans, Orhan Pamuk intègre l'institut de journalisme de l'université d'Istanbul, d'où il ressort diplômé. Il entame brillamment sa carrière d'écrivain en 1982 avec 'Cevdet Bey et ses fils', qui reçoit le prix du roman Orhan Kemal l'année suivante. Son second roman, 'La Maison du silence' (1983) , est également récompensé du prix du roman Madarali, tout comme sa traduction française, prix de la Découverte européenne quelques années plus tard. En 1985, Orhan Pamuk sort un roman historique, 'Le Château blanc', qui vient conforter sa notoriété au niveau international. Chacun de ses ouvrages fait l'objet d'un débat. Ainsi, en 1990, 'Le Livre noir' s'impose comme l'un des romans les plus controversés et les plus lus de la littérature turque et 'La Vie nouvelle' est un best-seller en Turquie en 1995. Ecrivain engagé, Orhan Pamuk n'hésite pas à dénoncer les injustices et les incohérences de son pays et de sa religion. En 2005, suite à une interview dans laquelle il pointe du doigt les violences politiques, il est d'ailleurs poursuivi, sans suites, pour 'insulte à l'identité de son pays'. Mais l'homme a su se hisser au rang des plus grands noms de la littérature mondiale, et se voit finalement décerner le 12 octobre 2006 la plus prestigieuse des distinctions : le prix Nobel de littérature.


[2005]
Harold Pinter
Auteur dramatique et scénariste anglais
Né à Hackney le 10 Octobre 1930
Fils d'un tailleur juif londonien, Harold Pinter commence sa carrière comme comédien, mais rapidement c'est l'écriture qu'il choisit : un roman, 'Les Nains', puis deux pièces en un acte, 'La Chambre' et 'Les Monte-plats'. Aujourd'hui reconnu comme un des meilleurs auteurs dramatiques de sa génération, il détient un style unique où le rire prend souvent le pas sur l'angoisse et le tragique sur le burlesque. C'est dans cette ambiguïté que Harold Pinter aime à plonger ses personnages, porteurs d'une solitude indépassable et victimes de la violence du monde extérieur. Auteur de plus de trente 'comédies de menace', Harold Pinter est un grand défenseur de l'homme. Il est nommé Commandeur de l'ordre de l'empire britannique en 1996 et devient un membre des Compagnons de l'Honneur en 2002, après avoir refusé le titre de chevalier. Il est sympathisant du parti politique de gauche britannique RESPECT. Et s'il s'est souvent prononcé sur l'actualité politique - en 2003 contre la guerre contre l'Irak, par exemple - ce sont encore ses pièces qui révèlent le mieux sa haine de toutes formes d'oppression. Il annonce en 2005 qu'il renonce au théâtre pour la politique. Il écrit également des scénarii de films et ses pièces 'The Caretaker', 'The Birthday Party', 'The Homecoming' et 'Betrayal' sont adaptées.


[2004]
Elfriede Jelinek
Romancière et dramaturge autrichienne
Née à Mürzzuschlag (Autriche) en 1946
Elfriede Jelinek passe son enfance à Vienne. À l'initiative de sa mère, elle apprend le violon, l'orgue, le piano. À 16 ans, elle entre au Conservatoire de musique de Vienne. Trois ans plus tard, désespérée à l'idée de décevoir sa mère sur ses talents de musicienne, elle sombre dans la dépression. Marquée par un père juif socialiste qui sombre dans la folie (il meurt dans un hôpital psychiatrique en 1968) et une mère catholique très autoritaire, elle se tourne vers la littérature pour exprimer sa révolte contre l'autorité. Son premier roman paraît en 1970. Elle connaît son premier succès international avec 'La Pianiste' (1983) , adapté au cinéma en 2001, et son roman 'Lust' (1990) s'est vendu en Allemagne à plus de 150.000 exemplaires. Outre des pièces de théâtre, elle a écrit des poèmes, des romans, des scénarios pour le cinéma et la télévision ainsi que des pièces radiophoniques. Elle a reçu une dizaine de prix littéraire, dont le prestigieux Prix Heinrich-Böll de Cologne (1986) et le prix de théâtre de Berlin (2002). Elle est aussi la traductrice de Thomas Pynchon, Georges Feydeau, Eugène Labiche... Elle se révèle profondément engagée politiquement et les agressions dont elle a été souvent l'objet dans son pays natal ne la font pas reculer. En février 2000, elle avait interdit qu'on joue ses pièces en Autriche pour protester contre l'entrée de l'extrême droite au gouvernement autrichien.


[2003]
John Maxwell Coetzee
Ecrivain sud-africain
Né à Le Cap le 9 Février 1940
Deuxième auteur sud-africain à recevoir le prix Nobel de littérature en 2003 (après N. Gordimer en 1991) , John Maxwell Coetzee est né au Cap en 1940 d'une famille issue d'une longue lignée d'Afrikaners. D'abord programmeur informatique pour IBM, en Angleterre, il prépare par correspondance des études d'histoire, de linguistique et de lettres. Après un doctorat de littérature anglaise, il publie son premier roman 'Terres de crépuscule' en 74. Dans les années 1980, les parutions de 'En attendant les barbares', sorte de thriller politique, et de 'Michael K, sa vie, son temps' finissent de le rendre célèbre sur la scène internationale. Une poignante représentation de la société sud-africaine post-apartheid, représentation jalonnée d'humour, d'ironie et de clairvoyance, intitulée 'Disgrâce', marque l'année littéraire 99. Pour les deux derniers ouvrages cités ci-dessus, Coetzee a reçu (deux fois, donc ! ) le fameux Booker Prize : cas unique ! Depuis 2002 il est aussi 'Distinguished Service Professor' à l'université de Chicago.


[2002]
Imre Kertész
Ecrivain hongrois
Né à Budapest le 9 Novembre 1929
'Nuit et Brouillard'. La vie du Hongrois Imre Kertesz pourrait se résumer au titre du documentaire d'Alain Resnais. Né en 1929 dans une famille juive, il n'a que 15 ans quand, déporté, il est prisonnier dans les camps d'Auschwitz, puis de Buchenwald. Libéré de la nuit nazie en 1945, il ne voit le jour que quelques années. Employé au quotidien Villagossag à partir de 1948, il en est en effet licencié 3 ans plus tard, quand son pays se trouve plongé dans le brouillard stalinien. D'abord traducteur d'écrivains classiques (parmi lesquels Nietzsche, Canetti et Freud) , il écrit ensuite plusieurs romans, très fortement autobiographiques : dans 'Etre sans destin' (publié en 1975 en Hongrie, et 1997 en France) il décrit, avec un recul glacial (la rédaction du livre lui prendra plus de 10 ans) , le quotidien des camps. En 2002, il devient le premier écrivain hongrois à recevoir le prix Nobel de littérature. Ses autres petites flammes dans la nuit sont 'Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas', 'Un autre' et 'Le Refus'. Puissent-elles encore briller longtemps, comme témoignages de ce que fut et fit la barbarie au XXe siècle.


[2001]
V. S. Naipaul
Ecrivain britannique
Né à Trinidad le 17 Août 1932
Vidladhar Suprajasad Naipaul se voit vite introduit par son père dans les milieux journalistiques. Il vit en Angleterre, travaille à la BBC avant de se consacrer à l'écriture. 'Une maison pour M. Biswas' en 1961 est un succès énorme. Dans ses écrits, Naipaul offre le talent de son art pour la critique sociale, toujours en relation avec les Caraïbes. De nombreux récits et essais jalonnent aussi son oeuvre et son travail de documentaliste. Il faut mentionner 'L'Enigme de l'arrivée' (1987) et 'Un chemin dans le monde' (1994). En 1990, il est anobli par la reine d'Angleterre. Sir V. S. Naipaul reçoit le prix Nobel de littérature en 2001

[2000]
Gao Xingjian
Ecrivain français de langue chinoise
De père banquier et de mère actrice, qui l'encourage dans son art, Gao Xingjian fait des études supérieures de français à Pékin et devient traducteur. Pendant la révolution culturelle, il est envoyé pendant cinq ans en camp de rééducation, et ce n'est qu'en 1979 qu'il peut publier et voyager. En Chine, dans les années quatre-vingt, il s'impose comme l'un des pionniers de l'avant-garde dramatique et littéraire chinoise : il publie des nouvelles, des essais, de nombreuses pièces de théâtres ainsi que quatre romans. A la fois attaché aux traditions de son pays - qui a pourtant censuré certains de ses écrits - et résolument progressiste et libertaire, Gao Xingjian écrit d'une façon très moderne. En 1995, il publie le magistral roman 'La Montagne de l'âme', pour lequel il reçoit le prix Nobel de littérature. Son second grand roman publié en France, 'Le Livre d'un homme seul' , confirme son talent. 'Le Quêteur de la mort' puis 'Une canne à pêche pour mon grand père' suscitent également l'adhésion du public et de la critique. Personnalité déterminée, Gao Xingjian écrit de belles histoires, toujours conformes à ses valeurs.


[1999]
Günter Grass
Auteur allemand
Né à Dantzig le 16 Octobre 1927
Enfant, Günter Grass assiste à la montée du national-socialisme en Pologne et son oeuvre s'en trouve profondément marquée. Il fait des études d'Art à Düsseldorf et à Berlin, et finit par se consacrer principalement à la littérature. A Paris, il rencontre Celan, James Joyce ainsi que les tenants du Nouveau roman, mais c'est surtout la littérature baroque qui l'influence. Ses récits, à l'instar du célèbre 'Tambour' puis du 'Chat et la souris' l'ont d'emblée propulsé au rang des écrivains représentatifs de la jeune littérature allemande d'après-guerre. C'est tant par ses thèmes actuels (complicité avec le régime nazi, culpabilité, perversion de l'idéal humaniste... ) que par la singularité de sa langue qu'il acquiert une renommée mondiale. De retour en Allemagne, il s'ouvre à la vie politique en prenant partie pour les sociaux-démocrates, soutenant Willy Brandt dans son désir d'ouverture à l'Est. Il reçoit le prix Nobel de Littérature en 1999 pour l'ensemble de son oeuvre.


[1998]
Jose Saramago
Ecrivain portugais
Né à Azinhaga en Alentejo le 18 Novembre 1922
José de Sousa Saramago, issu d'une modeste famille rurale, est contraint d'interrompre ses études classiques et intègre une école professionnelle afin de devenir serrurier. Passionné de littérature, d'histoire et d'écriture, il publie un premier roman 'Terra de pecado'. Pourtant, vingt ans passeront avant qu'il ne renoue avec la plume. Il collaborera avec différents journaux publiant des chroniques, articles et poèmes. En 1975 parait son second roman qui l'encourage à se consacrer à sa passion. Mais, c'est son troisième ouvrage 'Le Dieu manchot' (1982) qui lui apporte enfin la reconnaissance et la consécration internationale. Suivront 'L'Année de la mort de Ricardo Reis' (1984) , 'Le Radeau de pierre' (1986) , 'Histoire du siège de Lisbonne' (1989) et, en 1991, 'L'Evangile selon Jésus-Christ' qui fera d'ailleurs scandale. Le prix Nobel de littérature lui a été attribué en 1998, c'était la première fois qu'il était décerné à un auteur portugais.


[1997]
Dario Fo
Comédien et dramaturge italien
Né à Sangiano en 1926
Le grand père de Dario Fo le sensibilise au théâtre populaire et à tradition orale. Après des études d'art et d'architecture, Fo travaille à la radio et y écrit une série 'Poer nano'. Ses débuts sur scène datent de 1952 à Milan. La même année, il collabore à des revues de critique sociale et joue au 'Piccolo Teatro'. En 1954, il se marie avec l'actrice Franca Rame avec qui il créé sa propre compagnie. Le succès mondial vient en 1960 avec 'Gli arcangeli non giocano a flipper'. En 1968, ils fondent la coopérative théâtrale 'Nuova Scena'. En 1970, Fo rompt avec le parti communiste et fonde le collectif théâtral'La Comune'. En 1974, il obtient un théâtre permanent, inauguré par la représentation de la pièce 'Faut pas payer! '. Anti-conformisme, civisme, engagement politique et social les entraînent dans d'innombrables procès contre l'Etat, la police, la censure, la télévision voire le Vatican. En 1980, on interdit à Fo d'entrer aux Etats-Unis du fait de son affiliation au 'Soccorso Rosso', soutien aux détenus. Le couple écrit une série inspirée par la lutte des Italiennes pour obtenir droit au divorce et à l'avortement. En 1997, Fo obtient le prix Nobel de littérature, pour avoir, 'dans la tradition des bateleurs médiévaux, fustigé les pouvoirs et restauré la dignité des humiliés.'


[1996]
Wislawa Szymborska
Poétesse polonaise
Née à Kornik le 2 Juillet 1923
Née près de Poznan, Wislawa Szymborska déménage à Cracovie en 1931 et y fait des études de littérature et de sociologie. A partir de 1945, ses premiers poèmes sont publiés dans diverses revues. De 1953 à 1981, elle dirige la rubrique 'lecture non obligatoire' de la revue littéraire hebdomadaire Z'ycie Literackie' dans laquelle elle fait la critique d'ouvrages les plus divers. Wislawa Szymborska fait aussi des traductions, en particulier de la poésie française du Moyen-Age. Dans les années 80, sous un pseudonyme, elle collabore à la publication d'une revue polonaise en exil à Paris. Sa poésie, limpide, sobre et caustique est d'inspiration philosophique. Elle évolue de l'engagement politique et social vers la recherche d'une vérité intérieure et incarne l'union parfaite d'une profonde réflexion morale avec un lyrisme poétique. Parmi ses douze recueils, le plus caractéristique est 'Questions à soi-même'. Malheureusement, peu de ses poèmes ont été traduits en français mais certains sont disponibles dans des anthologies de poésie polonaise.


[1995]
Seamus Heaney
Auteur irlandais
Né à Londonderry le 13 Avril 1939
Né dans une famille de paysans catholiques de la province anglaise de l'Ulster, le poète irlandais Seamus Heaney a toujours été torturé entre son attachement pour sa région natale, son amour pour la culture et la poésie anglaise, et ses racines irlandaises. Après avoir suivi des études à l'Université de Derry puis à celle de Belfast, Heaney est nommé maître de conférence à la Queen's University. Il sera ensuite, de 1989 à 1994, titulaire de la chaire de poésie à l'Université d'Oxford. C'est quand il reçoit le prix Nobel de Littérature en 1995, que son oeuvre poétique, jusque là largement méconnue, est découverte et reconnue en France. La douzaine de recueils, 'Death of Naturalist', 'Door in the Dark', Wintering out'... que son oeuvre rassemble (avec des traductions de Philoctète ou Sophocle, et des essais) doit sa beauté à son lyrisme tourmenté et évocateur de la déchirure personnelle - mais que de nombreux irlandais partagent - entre culture britannique et irlandaise.


[1994]
Kenzaburo Oe
Ecrivain japonais
Né en 1935
Kenzaburô Oe grandit sur l'île méridionale de Shikoku, qui sera le décor principal de son oeuvre romanesque puis fait des études de littérature française. Dès la fin des années 50, il publie ses premières nouvelles et c'est en 1964, avec 'Une affaire personnelle', qu'il connaît son premier grand succès. Tout en écrivant de nombreux romans et nouvelles, il est critique littéraire, spécialiste de William Blake, Malcom Lowry et Dante. Son oeuvre est orientée vers l'engagement politique de gauche et l'analyse psychologique. Le génie de Kenzaburô Oe consiste à concilier, dans un style original, un certain naturalisme, des fragments autobiographiques, une réflexion sociologique et historique et une imagination inégalée par les auteurs japonais modernes. En 1989, il reçoit le prix Europalia et, en 1994, le prix Nobel de littérature, signes d'une reconnaissance internationale.


[1993]
Toni Morrison
Editrice, poète et écrivain américaine
Née à Lorain, Ohio le 18 Février 1931
Issue d'une famille noire ouvrière de quatre enfants, Toni Morrison se passionne très tôt pour la littérature et étudie à Howard puis à Cornell. Elle soutient une thèse sur le thème du suicide dans l'oeuvre de William Faulkner et de Virginia Woolf, enseigne au Texas puis à l'université d'Howard, alors 'réservée' aux Noirs. L'année de son divorce, elle est aussi éditrice, chargée du secteur 'Littérature noire' chez Random House, et édite les autobiographies de Mohammed Ali et d'Angela Davis. On lui doit également 'The Black Book' en 1973, une anthologie d'écrivains noirs. Des critiques littéraires, elle donne des lectures publiques. Les années 1970 marquent ses débuts d'auteur. Elle publie en effet 'L'Oeil le plus bleu' en 1969, qui annonce les thèmes d'une oeuvre récompensée par le prix Nobel de littérature en 1993. Outre ses nouvelles et romans, dont 'Beloved' , ''Jazz' ou encore 'Love', Toni Morrison est également l'auteur de poèmes, d'une comédie musicale, d'une pièce sur Martin Luther King : 'Dreaming Emmet', ainsi que d'un essai sur les Noirs dans la littérature américaine : 'Playing in the Dark'. En 2006, elle est à l'initiative d'une exposition organisée par le Louvre mettant en relation la danse et le dessin. Femme déterminée, Toni Morrison s'est toujours évertuée à porter sur le place publique la cause des Noirs américains.


[1992]
Derek Walcott
Poète
Né à Sainte Lucie en 1930
Poète et dramaturge antillais, Derek Walcott étudie à l'université des Antilles de la Jamaïque et se fait connaître très jeune par la publication de 25 poèmes en 1948. Poète estimé, il est également homme de théâtre et fonde en 1960 un atelier théâtral qu'il dirige jusqu'en 1988. Derek Walcott est l'auteur de dizaines de pièces, de centaines de poèmes. En 1968, paraissent 'Three plays'. Il enseigne la littérature à l'Université de Boston et passe la plus part de son temps à Trinidad. Ses poèmes réunis dans 'In a green night' , 'Omeros' ou 'Le Royaume du fruit-étoile' ont une renommée internationale. Le prix Nobel de littérature lui a été décerné en 1992.


[1991]
Nadine Gordimer
Ecrivaine sud-africaine
Née à Springs le 20 Novembre 1923
Romancière, nouvelliste, critique, éditeur, prix Nobel de littérature en 1991, Nadine Gordimer a plus d'une corde à son arc. Issue d'une famille bourgeoise d'obédience juive, elle a vécu à Springs, près de Johannesburg en Afrique du Sud. Elle grandit dans l'environnement privilégié de la communauté anglophone blanche, mais n'en demeure pas moins sensible aux inégalités raciales et aux problèmes sociopolitiques de son pays. C'est par le biais de l'écriture qu'elle choisit de s'engager peu à peu contre le système de l'apartheid. L'essentiel de son oeuvre, de facture classique, en témoigne largement aujourd'hui et la lecture de ses écrits enseigne une douloureuse page d'Histoire. Cependant, sa talentueuse célébration des paysages sud-africains et son amour pour cette terre 'odorante et colorée' -qu'elle n'a pas quittée- ajoutent humanité et chaleur à ses écrits.


[1990]
Octavio Paz
Ecrivain mexicain
Né à Mexico en 1914
Décédé en 1998
Fils d'une mère immigrée espagnole et d'un père avocat conseiller auprès de Zapata, Octavio Paz suivra les traces de son grand-père écrivain. Il crée sa première revue à 17 ans et publie ses poèmes deux ans plus tard. En 1937, il participe en Espagne au Second Congrès International des Ecrivains Anti-Fascistes ; il rompt avec le communisme et Pablo Neruda avec le stalinisme. Il crée en 1938 le journal avant-gardiste Taller. Après un an à l'université de Californie à Berkeley grâce à une bourse de la fondation Samuel Guggenheim, il devient diplomate. Envoyé en France en 1945, il est marqué par Proust et publie des oeuvres surréalistes avec André Breton. Le révolutionnaire exilé d'Europe, Benjamin Péret, traduira en 1950 'Pierre de soleil'. Sa carrière politique amène Octavio Paz en Suisse, au Japon, en Inde, d'où il démissionne en 1968 car il récuse le massacre d'étudiants manifestants. Professeur à Cambridge et Harvard, il traite d'anthropologie, d'art, de politique. 'Le Labyrinthe de la solitude', paru en 1950, est une oeuvre pionnière de la pensée moderne ; elle analyse la dualité entre Occident et Orient à travers la question mexicaine. Son oeuvre 'Pierre de soleil' (1950) loue l'érotisme. A la fois poète et diplomate, il publie des poèmes et des essais. En 1990, il reçoit le prix Nobel de littérature. Poète cosmopolite et humaniste, son oeuvre poétique est syncrétique, imprégnée de spiritualité et de force tellurique, réunissant les contradictions de l'existence.


[1989]
Camilo José Cela
Ecrivain espagnol
Né à Iria Flavia le 11 Mai 1916
Décédé à Madrid le 17 Janvier 2002
Figure incontournable de la littérature ibérique, Camilo José Cela s'installe à Madrid avec ses parents à l'âge de neuf ans. Après son bac, il poursuit des études de médecine qu'il abandonne très vite et lorsque la guerre civile éclate, il rejoint les troupes de Franco. La guerre finie, il entreprend des études de droit qu'il abandonne aussi. C'est dans une Espagne franquiste bien-pensante que ce dernier publie 'La famille de Pascual Duarte' dans lequel le héros se complaît dans une violence sans limite. Le roman, qui est interdit en 1942, innove et préfigure le renouveau du roman espagnol. A la fin des années 1940, il se consacre à une série de récits de voyage. Plus jeune membre de l'Académie Royale en 1957, il publie 'Le dictionnaire secret' que les Académiciens jugent scandaleux. D'une plume acerbe, son écriture se définit par une grande tradition picaresque et un style satirique souvent controversé.


[1988]
Naguib Mahfouz
Ecrivain égyptien
Né à Le Caire en 1911
Décédé à Le Caire le 30 Août 2006
Issu de la bourgeoisie modeste, il suit des études de philosophie et rédige dès l'âge de 17 ans des essais pour des revues littéraires dans les années 1930. Il publie son premier roman en 1939, tente de restituer l'histoire de l'Egypte à l'époque pharaonique mais il échoue, à cause de la Seconde Guerre mondiale. Il traite finalement de l'histoire contemporaine du Caire dans 'Passage des miracles' (1947) et 'Vienne la nuit' (1949). Sa trilogie, achevée en 1956-1957, est reconnue tardivement en raison du contexte politique. il décide de se mettre à la fiction et son roman 'Les Fils de la Médina' est publié en feuilletons dans le quotidien Al-Ahram. Sa contestation politique lui attire la censure. Cependant, il occupe de nombreux postes au sein des institutions culturelles et entretient un rythme extrêmement productif, à raison d'un roman par an. On lui doit 'Dérives sur le Nil' (1966) , 'Miramar', (1967) , 'Le Voleur et les chiens' (1961) , 'La Quête' (1965). Ses grands romans réalistes sont adaptés au cinéma. Il reçoit le prix Nobel en 1988. Mais il demeure la cible des islamistes : il est victime d'un attentat en 1994. Depuis le 16 juillet 2006, il est hospitalisé à l'hôpital de la Police du Caire pour une insuffisance rénale et une pneumonie. Il succombe d'une hémorragie à l'âge de 94 ans. Cet écrivain était une figure de proue de la littérature égyptienne, soutenant ses idées avec un courage et une sagesse remarquables.


[1987]
Joseph Brodsky
Poète russe
Né à Leningrad le 24 Mai 1940
Décédé à New York le 28 Janvier 1996
Poète américain d'origine russe, Joseph Brodsky est issu d'une famille modeste et c'est avant tout un autodidacte. Il appartient à 'la génération du silence', à ces écrivains alors interdits en URSS. Après la publication de ses poèmes dans les années 1960, il est arrêté et condamné en 1964 à sept ans de travaux forcés. Libéré en 1966, il est expulsé de son pays natal en 1972. Après Vienne, il s'installe et enseigne aux Etats-Unis. Citoyen américain en 1977, Joseph Brodsky est fait 'Doctor of Letters' à l'Université de Yale en 1978 et devient membre de The American Academy and Institute of Arts and Letters l'année suivante. Il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1987 et s'éteint en 1996.


[1986]
Wole Soyinka
Ecrivain nigérian
Né à Abeokuta le 13 Juillet 1934


[1985]
Claude Simon
Ecrivain français
Né à Tananarive le 10 Octobre 1913
Décédé à Paris le 9 Juillet 2005
Bien qu'il ait d'abord songé à être peintre, Claude Simon deviendra romancier. Soldat pendant la Seconde Guerre mondiale, il assiste à la victoire des troupes Allemandes, et se retrouve prisonnier dans un camp dont il s'enfuit. Son expérience des combats est à l'origine de l'écriture de 'La route des Flandres'. Écrivain singulier, réputé difficile, Claude Simon est, avec Nathalie Sarraute et Michel Butor, une figure emblématique du Nouveau Roman. C'est d'ailleurs Alain Robbe-Grillet qui, recevant un manuscrit aux Éditions de Minuit, décide de le publier. Après le Prix Médicis pour 'Histoire', il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1985 pour l'ensemble de son oeuvre.


[1984]
Jaroslav Seifert
Poéte tchécoslovaque
Né à Zizkov le 23 Novembre 1901
Décédé en 1986


[1983]
William Golding
Ecrivain anglais
Né à Cornwall le 19 Septembre 1911
Décédé en 1993


[1982]
Gabriel Garcia Marquez
Ecrivain colombien
Né à Aracataca le 6 Mars 1927
Jeune, Gabriel Garcia Marquez étudie le droit qu'il délaisse ensuite au profit de la littérature. Il écrit des contes et travaille comme journaliste à El Espectador. Envoyé comme correspondant à Rome et Paris, il se retrouve sans emploi lorsque son journal ferme en 1956. Il voyage et écrit alors 'Les Funérailles de la grande Mémé' et 'Pas de lettres pour le colonel' , adapté au cinéma par Arturo Ripstein. Son roman 'Cent ans de solitude' sort en 1967 et reçoit un accueil enthousiaste. Il finance avec son prix littéraire Romulo Gallos la campagne électorale du M.A.S. au Venezuela et collabore en 1974 à la fondation de l'hebdomadaire Alternativa en Colombie. La même année, il publie 'L'Automne du patriarche', un roman sur l'Amérique latine, la dictature et la folie du pouvoir, et qui se décompose en deux parties, d'un côté l'histoire officielle, de l'autre la vie réelle. En 1978, il crée la fondation Habeas qui lutte pour la libération des prisonniers politiques en Amérique du Sud, qui l'amène à rencontrer le pape et le roi d'Espagne en 1979. En 1981, son roman 'Chronique d'une mort annoncée' est publié simultanément à Bogota, Barcelone et Buenos Aires, à deux millions d'exemplaires. Gabriel Garcia Marquez est lauréat du prix Nobel 1982. Il relate ses mémoires dans 'Vivre pour la raconter' en 2002. Sympathisant du mouvement révolutionnaire, sa littérature au réalisme magique relève d'une tradition latino-américaine et le rapproche de Jorge Luis Borges et Isabel Allende.


[1981]
Elias Canetti
Ecrivain bulgare
Né à Ruse le 25 Juillet 1905
Décédé en 1994
En exil toute sa vie, Elias Canetti s'installe en 1911 à Manchester lorsque ses parents désertent la bourgade de Roustchouk. Sa famille est érudite : elle pratique plus d'une demi-douzaine de langues. A la mort de son père, la famille passe trois mois à Lausanne. Sa mère l'oblige à apprendre l'allemand. Le jeune homme parle déjà l'espagnol, le bulgare, l'anglais et le français grâce à une gouvernante et possède un passeport turc. Sa famille rejoint ensuite l'Autriche. Il fait alors ses études à Vienne et obtient en 1929, un doctorat de philosophie. En 1938, le pays étant envahi par les nazis, il cherche un autre terre d'accueil. La France refuse de lui venir en aide, il trouve donc refuge à Londres. En Allemagne, il rencontre Vera, une jeune femme qui deviendra son épouse contre l'avis de sa mère. Celle-ci s'installe alors à Paris et en voudra toujours à son fils. Elias Canetti est l'auteur de pièces de théâtre, de 'Masse et puissance' publié en France en 1966, 'Auto-da-fé' écrit à l'âge de vingt-six ans, d'essais et d'une autobiographie en quatre volumes.


[1980]
Czeslaw Milosz
Ecrivain et poète américano-polonais
Né à Seteiniai, Lituanie le 30 Juin 1911
Décédé à Cracovie le 14 Août 2004
C'est à Vilnius que Czeslaw Milosz passe la plus grande partie de son enfance et de sa jeunesse. Il poursuit des études de droit, fonde, avec un groupe de poètes, la revue Zagary, et publie, à 22 ans, son premier recueil : 'Poèmes sur le temps figé'. A 23 ans, il reçoit le Prix littéraire de l'Union des écrivains polonais : on voit déjà en lui une des figures marquantes de la pensée et de la littérature de son pays. En 1933, il perd le poste qu'il occupait à la radio et part pour Varsovie. C'est dans la capitale polonaise qu'il va mettre son talent au profit de la Résistance. Juste après la guerre, il représente la Pologne dans les Ambassades de Washington, puis de Paris. Mais il rompt cependant très vite avec le pouvoir communiste, et demande l'asile politique à la France. C'est là qu'il écrit son essai le plus connu 'La Pensée captive', analyse prémonitoire sur la complicité de l'intelligentsia européenne avec le stalinisme. Il écrit aussi des romans, fortement autobiographiques ('Sur les bords de l'Issa'). A partir de 1960, il part enseigner la littérature slave à l'Université de Berkeley, tout en poursuivant son oeuvre. Une oeuvre, avant tout poétique, marquée à la fois par le religieux et le souci de l'individu, et hantée par les plus grandes tragédies du XXe siècle. Une oeuvre pour laquelle Czeslaw Milosz a reçu, en 1980, le prix Nobel de littérature.


[1979]
Odysseus Elytis
Ecrivain grec
Né à Heraklion le 2 Novembre 1911
Décédé à Athènes le 18 Mars 1996
Odysseus Elytis découvre le surréalisme à 18 ans qu'il soutient sans réellement s'y affilier. Il abandonne ses études de droit pour se consacrer entièrement à la littérature. Après avoir publié ses premiers poèmes dans des revues et son premier grand recueil'Orientations', il part à la guerre. Entre 1948 et 1951, il vit à Paris et rencontre les personnalités littéraires et artistiques de l'époque. Son recul lui permet de porter un nouveau regard sur la Grèce. En 1959, il publie 'Axion Esti', l'une de ses oeuvres-maîtresses, puis d'autres recueils ainsi que des essais. Il s'investit également dans la vie culturelle et collabore à différents médias de son pays. Tour à tour prophète, inventeur de mythes et témoin lucide de son siècle, Odysseus Elytis est considéré, avec Séféris, comme l'un des plus grands poètes grecs contemporains. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 1979 pour l'ensemble de son oeuvre.


[1978]
Isaac Bashevis Singer
Ecrivain américain
Né à Radzymin en 1904
Décédé à Miami en 1991
Né de père rabbin et de mère fille de rabbin, Singer est croyant mais sceptique. Il découvre la littérature grâce à son frère et débute à Varsovie en tant que correcteur, journaliste et traducteur de Thomas Mann et Stefan Zweig. Dès 1925, il écrit se premières nouvelles et en 1933 paraît son premier roman 'La corne du bélier'. Il émigra aux Etats-Unis en 1935, promettant à sa femme et à leur fils de cinq ans de les faire venir, mais il épouse à New York une autre femme et devient citoyen américain. Son oeuvre, écrite en yiddish, fait revivre la Pologne de son enfance sur le rythme des conteurs traditionnels dans un style dépouillé et visionnaire. Elle est peuplée de personnages et de sujets tour à tour pittoresques, sensuels et pathétiques en abordant les thèmes chers au peuple juif et à son histoire. Ses romans les plus connus sont 'Le Magicien de Lublin' (1960) et 'Amour tardif' (1980). Il reçoit le prix Nobel en 1978.


[1977]
Vicente Aleixandre
Poète espagnol
Né à Seville le 26 Avril 1898
Décédé en 1984


[1976]
Saul Bellow
Romancier américain
Né à Lachine (Québec) le 10 Juin 1915
Décédé à Brookline (Massachusetts) le 6 Avril 2005
Né de parents juifs émigrés de Russie, Saul Bellow suit des études à l'université de Chicago dont il ressort brillamment diplômé en sociologie et en anthropologie. Il enseigne à l'université du Wisconsin puis sert dans la Marine durant la Seconde Guerre mondiale. Son oeuvre débute avec 'Dangling Man' en 1944, suivra 'The Victim' en 1947. Vers 1948 il passe deux ans à Paris et découvre l'Europe. 'The Adventures of Augie March', lui vaut le prestigieux National Book Award 1954. Sorte de biographie spirituelle, ayant pour personnage un héros juif affrontant les conséquences de ses agissements, 'Herzog' paru en 1964 lui donne une réputation internationale. En 1968, la France le fait Chevalier des Arts et des Lettres et la même année, il reçoit The B'nai B'rith Jewish Heritage Award pour 'Excellence in Jewish literature'. Saul Bellow a également écrit des pièces de théâtre dont 'Under the Weather' en 1964, donné des conférences et est le traducteur d'oeuvres d'Isaac Baschévis Singer. 'Humboldt's Gift' en 1975 est salué par le prix Pulitzer.


[1975]
Eugenio Montale
Poète italien
Né à Gênes le 12 Octobre 1896
Décédé à Milan le 12 Septembre 1981
Poète italien, Eugène Montale est né à Gênes en 1896. A Florence en 1929 il dirige le Cabinet de Vieusseux d'où on l'éloigne parce qu'il n'adhère pas clairement au fascisme. Après la guerre, il s'inscrit au Parti d'Action et devient l'un des rédacteurs de 'Il Mondo'. L'oeuvre poétique de Montale s'articule en plusieurs facettes scandées par les recueils qui vont de 'Ossi di seppia' en 1925 à 'Quaderno di quattro anni' en 1977 et à 'L'Opera in versi' en 1980. Dans une partie de son oeuvre, les vicissitudes de l'amour se mêlent trop, pour certains, à la proximité de la guerre. Egalement traducteur, Montale n'a jamais manqué de rassembler ses articles quotidiens, ses proses de voyage, ses confessions, ses notes et ses essais lettrés. Après un bref intervalle de militant politique dans le 'Partito d'Azione', Montale devient collaborateur de 'El Corriere della sera' et part, l'année suivante pour Milan où il meurt en 1981. Il est consacré, en 1975, prix Nobel de littérature.


[1974]
Eyvind Johnson
Ecrivain suédois
Né à Svartbjörsbyn en 1900
Décédé en 1976


[1974]
Harry Martinson
Ecrivain suédois
Né à Jämshög en 1904
Décédé en 1978


[1971]
Pablo Neruda
Poète chilien
Né à Parral le 12 Juillet 1904
Décédé en 1973
D'origine modeste, le poète chilien Neftali Ricardo Reyes dit Pablo Neruda commence à écrire dès l'adolescence et publie son premier recueil'Crépusculaire' en 1923. Il mène de front une carrière littéraire et politique : sa vie sera marquée par les voyages et l'exil. Dès 1927, Pablo Neruda occupe plusieurs postes consulaires et est élu sénateur des provinces minières du Nord du Chili en 1945. Communiste, les persécutions du président de la République, Gabriel González Videla, l'obligent à fuir son pays. En 1970, il est nommé ambassadeur du Chili du président socialiste Allende. En 1971, il reçoit le prix Nobel de littérature pour une oeuvre poétique colossale teintée de lutte politique et de révolte avec le 'Chant général' (1950) , mais aussi d'un lyrisme délicat avec 'Vingt poèmes d'amour' et 'Une chanson désespérée' (1924). Neruda est aussi le poète de la terre et de l'amour. Il meurt peu après le putsch militaire de septembre 1973 qui renverse le gouvernement socialiste et instaure la dictature de Pinochet.


[1970]
Alexandre Soljenitsyne
Romancier russe
Né à Kislovodsk le 11 Décembre 1918
Né en 1918, Alexandre Soljenitsyne passe sa jeunesse à Rostov sur le Don, dans le sud de la Russie. Après de brillantes études en sciences et lettres, il est mobilisé pour toute la durée de la guerre et devient capitaine. En janvier 1945, il est arrêté pour avoir émis dans une lettre privée des doutes sur les qualités militaires de Staline. Il est condamné sans appel à 8 ans de déportation dans un camp, expérience qu'il relatera dans 'Une journée d'lvan Denissovitch'. En 1962, Khroutchev autorise la parution de cette description crue du goulag. La publication fait sensation et donne une immédiate célébrité à Soljenitsyne. A partir de 1964, interdit en URSS, il publie ses oeuvres à l'étranger : 'Le Premier cercle', 'Le Pavillon des Cancéreux' et 'L'archipel du goulag' (1973). Alexandre Soljenitsyne, qui a toujours plaidé pour l'abolition de la censure et subi l'ostracisme des autorités de l'URSS, a obtenu le Prix Nobel de littérature en 1970.


[1969]
Samuel Beckett
Ecrivain irlandais d'expression française
Né à Foxrock le 13 Avril 1906
Décédé à Paris, France le 22 Décembre 1989
Fils d'une famille protestante aisée, Samuel Beckett passe sa jeunesse à Dublin. Mais c'est à Paris, où il rencontre James Joyce et des artistes d'avant-garde, qu'il vit surtout. Après la mort de son père, il écrit son premier texte, 'Murphy'. Pendant la guerre, il s'engage dans la Résistance et rejoint le Vaucluse où il écrit son deuxième roman, 'Watt', et invente la figure du 'clochard' que l'on retrouve constamment. Il retourne ensuite à Paris où il écrit des romans, 'Premier amour', 'Molloy'... et des pièces de théâtre, 'Eleuthéria'... C'est en 1953, lors d'une représentation de sa pièce 'En attendant Godot', qu'il acquiert sa renommé mondiale, consacrée par le prix Nobel en 1969. Samuel Beckett consacre la suite de sa carrière à des textes courts, à la traduction de ses textes et à la mise en scène de ses pièces. S'il écrit en français, c'est pour limiter l'usage de la langue. Son oeuvre, austère comme un monologue intérieur, exprime l'impossibilité de vivre en sachant la finitude de l'existence.


[1968]
Yasunari Kawabata
Ecrivain japonais
Né à Osaka le 11 Juin 1899
Décédé à Zushi le 16 Avril 1972
L'enfance de Kawabata est profondément marquée par la solitude. Orphelin, Yasunari Kawabata est éduqué par son grand-père qui meurt en 1914. Il étudie de 1920 à 1924 à la Tokyo Imperial University, dont il sort diplômé. Il fonde des revues littéraires, dont l'avant-gardiste 'Bungei-jidai' : il y publie ses contes, critiques, essais, récits, scénarios... 'Pays de neige' est l'oeuvre la plus connue de Kawabata. Il a également écrit des chroniques sur le jeu de go et publié un roman sur le thème des kamikazes, 'L'Arbre de vie', en 1946. Il est à l'origine de 'Nuée d'oiseaux blancs' considéré par ailleurs comme le meilleur livre de l'année, en 1952. Suivront 'Le Lac' en 1954, 'Les Belles Endormies', 'Tristesse et beauté' - chefs-d'oeuvre - qui lui valent le prix Nobel de littérature en 1968. Son suicide en 1972 laissera quelques inconditionnels perplexes. Kawabata est l'un des écrivains japonais les plus connus en Occident. Ses livres atteignent une perfection rare dans l'expression de la sensation pure. Dans ses oeuvres frémissantes de beauté, l'écrivain traite de la mort, de la fatalité, de la folie et de l'érotisme. Kawabata a également su dépeindre un Japon déchiré entre le respect des traditions et les contraintes du modernisme.


[1967]
Miguel Angel Asturias
Romancier et diplomate guatémaltèque
Né à Ciudad Guatemala le 19 Octobre 1899
Décédé à Madrid le 9 Juin 1974
Né d'un père espagnol et d'une mère indienne, Miguel Angel Asturias poursuit des études de droit et participe à la lutte contre la dictature de Manuel Estrada Cabrera. Il passe sa thèse, voyage en Europe puis s'installe à Paris où il étudie à la Sorbonne. Durant une dizaine d'années, il écrit des articles politiques et littéraires, des chroniques, des poèmes que publie 'El Imparcial' au Guatemala où il retourne en 1933. Sous le libéral Arévalo, il devient attaché culturel et entame une carrière diplomatique. Il a déjà l'ébauche de ce qui sera son plus grand roman politique, 'Monsieur le Président', largement inspiré de la dictature de Estrada Cabrera. Ce livre superbe et singulier est la peinture d'une terrible tyrannie : la répression érigée en système exclusif de gouvernement, la délation élevée au rang de vertu civique, la déchéance morale d'un peuple réduit par la terreur. En 1954, c'est à nouveau l'exil et le métier de journaliste, puis, de 1966 à 1970, celui d'ambassadeur en France. Dans son oeuvre, qui lui vaut le prix Nobel de littérature en 1967, Asturias ne cesse de condamner l'impérialisme, il est loué pour 'ses écrits hauts en couleur enracinés dans une identité nationale et dans les traditions des Amérindiens'. Il est également traducteur des textes sacrés des Mayas.


[1966]
Samuel Agnon
Ecrivain israelien
Né à Buczacz en 1888
Décédé à Rehovoth en 1970


[1966]
Nelly Sachs
Poètesse allemande
Né à Berlin le 10 Décembre 1891
Décédé en 1970


[1964]
Jean-Paul Sartre
Philosophe et écrivain français
Né à Paris le 21 Juin 1905
Décédé à Paris le 15 Avril 1980
Agrégé de philosophie à l'Ecole normale supérieure, Jean-Paul Sartre y rencontre Simone de Beauvoir, avec laquelle il va partager sa vie. Il s'engage dans la résistance durant la Seconde Guerre mondiale. C'est aussi à cette époque que paraît 'L'Etre et le néant', traité central de l'existentialisme, ce courant philosophique selon lequel l'existence de l'homme précède son essence, lui laissant la liberté et la responsabilité de ses choix. Puis, Sartre privilégie la production de pièces de théâtre, plus aptes selon lui à toucher un large public. Fondateur de la revue Les Temps modernes, il se désolidarise du parti communiste suite à la répression hongroise de 1956, et se brouille avec Camus. Il s'élève également très tôt contre la guerre d'Algérie et prend part à l'activisme de mai 1968. Jean-Paul Sartre est le seul écrivain à avoir obtenu le prix Nobel de littérature en 1964, et à avoir refusé cette distinction.


[1963]
Georges Séféris
Ecrivain grec
Né à Smyrna (Turquie) en 1900
Décédé en 1971


[1962]
John Steinbeck
Ecrivain américain
Né à Salinas, Californie le 27 Février 1902
Décédé à New York city, New York le 20 Décembre 1968
Né en Californie, John Steinbeck y passe quarante ans de sa vie, y fait des études sans décrocher d'ailleurs aucun diplôme. Après des débuts difficiles, sa carrière de romancier prend un nouveau tour avec le succès de 'Des souris et des hommes' puis des 'Raisins de la colère', récompensé par le prix Pulitzer en 1939. Il s'installe à New York en 1950 et se révèle être un chroniqueur et polémiste infatigable. Il prend position contre le maccarthysme aux Etats-Unis mais contre le communisme à l'étranger, et soutient le président Johnson pendant la guerre du Vietnam. Car si Steinbeck est surtout connu pour ses romans toujours beaucoup lus, il fut aussi reporter de guerre. D'abord pour le New York Herald Tribune pendant la Seconde Guerre mondiale, puis en 1966 au Vietnam. Son oeuvre, couronnée par le prix Nobel en 1962, a suivi une évolution significatrice. En effet, Steinbeck s'intéresse d'abord à la nature qui l'entoure, il adopte ensuite une approche teintée de déterminisme dans son traitement des rapports humains. Mais après 1945, il finit par prôner une morale de la responsabilité individuelle.


[1961]
Ivo Andric
Ecrivain yougoslave
Né à Dolac en 1892
Décédé à Belgrade en 1975

Plus sur "Ivo Andric"

[1960]
Saint-John Perse
Poète français
Né à Pointe-à-Pitre le 31 Mai 1887
Décédé à Giens le 20 Septembre 1975
Après une enfance passée à la Guadeloupe, Alexis Saint Léger - plus connu sous le pseudonyme de Saint-John Perse - entreprend des études de droit en France. Obtenant le concours du Quai d'Orsay, il entame alors une brillante carrière de diplomate, qui le mène à Pékin. Principal collaborateur de Briand de 1925 à 1931, Secrétaire général aux Affaires Etrangères, il est désavoué par le régime de Vichy et contraint de s'exiler aux Etats-Unis. Il s'impose alors comme l'un des plus grands poètes, maniant la langue en vue de créer une respiration, un souffle particulier. Auteur d'une oeuvre solaire, emplie des images et des sons de son enfance dans les îles, et conçue en louange à la Création, il obtient le Nobel de littérature en 1960, avant d'être édité à La Pléiade, véritable consécration de son génie littéraire.


[1959]
Salvatore Quasimodo
Poète italien
Né à Syracuse en 1901
Décédé à Naples en 1968


[1958]
Boris Pasternak
Ecrivain russe
Né à Moscou le 10 Février 1890
Décédé à Peredelkino le 31 Mai 1960
Fils d'artistes - son père était professeur de peinture et sa mère pianiste - Boris Pasternak grandit dans un univers intellectuel fécond. D'illustres personnages, à l'image de Rilke ou de Tolstoï, rendent régulièrement visite à ses parents et le sensibilisent à l'art et aux lettres. Après quelques années d'études à l'université de Saint-Pétersbourg, il publie en 1914 et 1917 deux recueils de poèmes qui ne connaîtront pas la notoriété méritée. Teintés de musicalité, ils sortent dans l'indifférence générale. En revanche, son livre de poèmes 'Ma soeur, la vie', écrit en 1917 et imprimé en 1922, le consacre auprès du grand public russe. Durant la première guerre mondiale, il enseigne et travaille dans une usine chimique de l'Oural. Cette expérience lui permet de constituer le terreau de sa fameuse saga 'Docteur Jivago', quelques années plus tard. En 1958, le roman est récompensé par le prix Nobel de littérature. En dépit d'une renommée internationale, l'URSS refuse de publier l'ouvrage. Pire encore, Pasternak subit la critique acide de l'union des écrivains soviétiques. Il décide de ne pas accepter le prix. Boris Pasternak meurt en 1960, laissant derrière lui une série de poèmes, d'oeuvres en prose et de traductions variées de poètes géorgiens ou même de Shakespeare.


[1957]
Albert Camus
Ecrivain français
Né à Mondovie, Algérie le 7 Novembre 1913
Décédé à Villeblevin le 4 Janvier 1960
Fils de Lucien Camus, ouvrier agricole mort pendant la Grande Guerre, et de Catherine Sintes, jeune servante d'origine espagnole, Albert Camus grandit à Alger et obtient son bac en 1932 avant de faire des études de philosophie. En 1936, il fonde le Théâtre du Travail et écrit avec trois amis 'Révolte dans les Asturies', une pièce qui sera interdite. Il intègre un mouvement de Résistance à Paris durant la Seconde Guerre mondiale, et devient rédacteur en chef du journal Combat à la Libération. 'La Peste' est publié en 1947 et connaît un très grand succès. Son oeuvre - articulée autour des thèmes de l'absurde et de la révolte - est indissociable de ses prises de position publiques concernant le franquisme, le communisme, le drame algérien... Passionné de théâtre, Camus adapte également sur scène 'Requiem pour une nonne' de Faulkner. Il obtient le Prix Nobel de littérature en 1957 'pour l'ensemble d'une oeuvre qui met en lumière, avec un sérieux pénétrant les problèmes qui se posent de nos jours à la conscience des hommes' et meurt tragiquement trois ans plus tard, dans un accident de voiture.


[1956]
Juan Ramon Jimenez
Poète espagnol
Né en 1881
Décédé en 1958


[1954]
Ernest Hemingway
Romancier américain
Né à Oak Park (Illinois) le 21 Juillet 1899
Décédé à Ketchum (Idaho) le 2 Juillet 1961
Autodidacte, Ernest Hemingway se lance dans le journalisme et intègre bientôt la rédaction du 'Kansas city star'. En 1917, il s'engage en tant qu'ambulancier sur le front, en Italie. Puis il s'établit à Paris et rencontre la romancière Gertrude Stein. Sous son influence, il opte pour une écriture concise, dépouillée - le 'style maigre' de Hemingway. Les violences vues lors de la guerre parcourent son oeuvre, comme autant de motifs obsessionnels. En 1936, il rejoint les forces républicaines de la guerre d'Espagne, puis migre vers Cuba. Il reçoit le Prix Pulitzer pour 'Le vieil homme et la mer' en 1952, puis le Prix Nobel de littérature en 1954. Malade, physiquement diminué, il se suicide en 1961, suivant l'exemple de son père.


[1953]
Winston Churchill
Homme d'Etat anglais
Né à Woodstock le 30 Novembre 1874
Décédé à Londres le 24 Janvier 1965
D'origine aristocratique, Winston Churchill entame une carrière politique en 1900. D'abord député conservateur puis libéral, plusieurs fois ministre de 1906 à 1929, il est élu aux communes en 1924. Dans les années 30, il multiplie les avertissements contre l'Allemagne hitlérienne. Premier ministre de l'Angleterre en 1940, il incarne la résistance face au nazisme. Véritable chef de guerre fermement décidé à mener son pays à la victoire, il se rapproche des Etats-Unis et signe avec Roosevelt la Charte de l'Atlantique en août 1941. Il conclut également un accord avec Staline tout en restant vigilant à l'égard des communistes. Leader du parti conservateur, il est l'un des protagonistes de la victoire alliée sur l'Axe. Battu aux élections de 1945, il reste un personnage politique influent en dénonçant 'le rideau de fer' et l'expansionnisme soviétique. Réélu en 1951, il restera au pouvoir jusqu'en 1954 avant de se retirer de la vie politique. Prix Nobel de littérature en 1953, il meurt à Londres en 1965.


[1952]
François Mauriac
Ecrivain français
Né à Bordeaux le 11 Octobre 1885
Décédé à Paris le 1 Septembre 1970
Issu d'une famille bourgeoise, catholique et conservatrice, François Mauriac fait ses études secondaires dans sa ville natale, Bordeaux, où il prépare une licence à la faculté de lettres. En 1907, il tente, à Paris, le concours de l'Ecole des Chartres, dont il démissionne deux ans plus tard pour se consacrer à la littérature. Envoyé à Salonique en 1914, sa santé lui permit d'être réformé, il ne participa donc pas aux combats ; il préféra donner pleine mesure à son talent romanesque et publia donc quelques unes de ses oeuvres majeures dont 'Thérèse Desqueyroux' (1927). Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, François Mauriac décide d'entrer dans la 'résistance intellectuelle'. De 1952 à sa mort, il occupe le poste de chroniqueur au Figaro, puis à L'Express. Chaque semaine, dans son 'Bloc-notes', il livre ainsi sa critique des hommes et des événements. Président de la Société des Gens de lettres en 1932, François Mauriac fut élu à l'Académie française le 1er juin 1933.


[1950]
Bertrand Russell
Mathématicien et philosophe anglais
Né à Trellek, Monmouthshire (Grande-Bretagne) le 18 Mai 1872
Décédé à Penrhyndeudraeth, Pays de Galles le 2 Février 1970
Devenu orphelin très jeune, Bertrand Russell est élevé par des gouvernantes et précepteurs, dans la tradition victorienne. Rejoignant le Trinity College de Cambridge en 1890, il s'y distingue en philosophie. C'est en 1900 qu'il s'intéresse de plus près aux mathématiques lors du Congrès de Mathématiques de Paris. Il développe avec son collègue Alfred Whitehead un système de logique mathématique basé sur une analyse abstraite de la pensée. Durant la première guerre mondiale, Bertrant Russell participe au mouvement contre la conscription ce qui lui vaut de nombreuses sanctions et une condamnation à 6 mois de prison pour avoir écrit un article pacifiste. Son ouvrage 'Introduction à la philosophie mathématique' fut d'ailleurs écrit en prison. Intéressé par le bolchevisme, Russell se rend en URSS en 1920 mais y perd ses illusions. Il se consacre alors à la philosophie de la connaissance et ouvre une école pour les enfants avec sa seconde femme en 1927. De 1938 à 1943, Bertrand Russell enseigne aux USA dans plusieurs universités, dont celle de New York, où son anticonformisme lui vaut une fois de plus un renvoi. Toujours plus militant, aux idées proches de l'anarchisme, Russell lutte dans les années 50 aux côtés d'Albert Einstein contre les armes atomiques, ce qui lui vaudra un nouvel emprisonnement en 1961, puis aux côtés de Jean-Paul Sartre contre la guerre du Viêt-Nam en organisant un tribunal jugeant les crimes de l'armée américaine.


[1949]
William Faulkner
Ecrivain américain
Né à New Albany le 25 Septembre 1897
Décédé à Oxford le 6 Juillet 1962
Issu d'une ancienne famille du Mississippi, William Faulkner sert dans l'aviation durant la Première Guerre mondiale. Journaliste à La Nouvelle-Orléans, il est révélé en 1929 au grand public avec la parution de 'Le bruit et la fureur'. Il obtient également la reconnaissance du milieu littéraire en recevant le Prix Pulitzer et le National Book Award à deux reprises, ainsi que le Prix Nobel de littérature en 1949. Son succès réside dans la 'déconstruction' qu'il opère sur le tissu narratif traditionnel. A l'instar de Mark Twain, il ancre ses récits dans le Sud des Etats-Unis, dénonçant la décadence de ce terroir depuis la fin de la Guerre de Sécession et les violences raciales qui y sont commises.


[1948]
Thomas Stearns Eliot
Ecrivain anglais
Né à Saint Louis, Missouri en 1888
Décédé à Londres en 1965
Thomas Stearns Eliot poursuit des études à Harvard, la Sorbonne puis à Oxford. Il s'installera cependant à Londres. Il fait d'ailleurs la rencontre d'Ezra Pound. Devenu citoyen britannique, il publie son chef-d'oeuvre : 'La Terre vaine'. Dès lors s'enchaîne une série de romans : 'Mercredi des cendres' (1930) , 'Meurtre dans la cathédrale' (1935) , 'La Réunion de famille'. Ses essais quant à eux ont été réunis, pour les principaux, sous le titre de 'Essais choisis'. Ces derniers ont exercé une influence considérable sur la critique anglo-saxonne. T.S. Eliot, traducteur de Saint-John Perse, se définissait ainsi : 'classique en littérature, royaliste en politique, anglo-catholique en religion'. Ce grand poète du XXe siècle fut lauréat du prix Nobel de littérature en 1948.


[1947]
André Gide
Ecrivain français
Né à Paris le 22 Novembre 1869
Décédé à Paris le 19 Février 1951
Issu d'une famille bourgeoise et protestante, André Gide reçoit une éducation très puritaine. Il perd son père à l'âge de onze ans. Evoluant d'abord dans le cercle des symbolistes, il part en Afrique du Nord pour des raisons de santé et en revient métamorphosé. Il publie alors 'Les Nourritures terrestres', assumant son homosexualité, clamant sa volonté d'assouvir ses désirs et de s'affranchir des servitudes sociales et religieuses, ce qui lui vaut une mésentente avec Claudel. Son succès s'accroît après la Première Guerre mondiale, notamment grâce à sa théorie de 'l'acte gratuit'. En 1925, Gide part pour un voyage d'un an au Tchad et au Congo : il s'engage alors pleinement dans la dénonciation du colonialisme en Afrique noire française. Fervent défenseur du communisme, il fustige ce système après son retour d'URSS en 1937. Le prix Nobel de littérature lui a été décerné en 1947. Toute sa vie, André Gide s'est préoccupé du rôle et de la responsabilité de l'écrivain. Dans ses oeuvres, il brouille les cartes, défait les mythes, et reste insaisissable.


[1946]
Hermann Hesse
Ecrivain suisse d’origine allemande
Né à Calw (Wurtemberg) le 2 Juillet 1877
Décédé à Montagola (Suisse) le 9 Août 1962
Enfant turbulent, Hermann Hesse n'a cessé de remettre en cause les autorités de fait. Son premier succès, 'Peter Camenzina', raconte la révolte d'un enfant contre sa propre famille et ainsi la difficulté de la recherche de soi face à l'évolution décadente du monde moderne. Hermann Hesse a toujours posé un regard sevère et inquiet sur la naissance de la société industrielle. Lors de la première guerre mondiale, ses prises de position pacifistes créent une rupture avec son public, mais ses oeuvres, 'Demian' et 'Siddhaartha', brillants plaidoyers sur ses inquiétudes face aux nouveaux conflis internationaux, remportent un franc succès. Les valeurs défendues par Herman Hesse, connaissance et accomplissement de soi, que l'on retrouve dans nombre de ses oeuvres ('Le loup des steppes', 'Le jeu des perles de verre'... ) sont jugées trop utopiques par la jeunesse. Malgré un style éblouissant couronné par le prix Nobel de littérature en 1946, Hermann Hesse perd de sa notoriété à partir de la fin des années 1940.


[1945]
Gabriela Mistral
Poétesse chilienne
Née à Vicuña en 1889
Décédée à Hempstead, New York en 1957


[1938]
Pearl Buck
Romancière américaine
Née à Hillsboro le 26 Juin 1892
Décédée à Danby Vermont le 6 Mars 1973
Après des études littéraires au 'Randolph Macon Women's College' de Virginie en 1909, Pearl occupe le poste de professeur d'anglais dans les classes terminales d'une école chinoise, mais n'en délaisse pas pour autant la littérature à laquelle elle s'adonne à ses heures perdues. Rectrice d'une école de filles en Chine, elle se familiarise avec la vie et les travaux des paysans chinois. De cette sensibilisation naît 'La terre chinoise', son roman le plus célèbre. La situation politique se dégradant en Chine, elle vient vivre en Amérique. Divorcée de John Buck, elle épouse son éditeur Richard Walsh. Elle devient alors directrice littéraire de ce dernier. Honorée de recevoir le prix Nobel de Littérature, elle s'oriente vers la littérature américaine. Ses romans abordent désormais les questions raciales et les relations humaines, ils recueilleront un moindre succès comparativement à ses écrits de la Chine.


[1937]
Roger Martin du Gard
Ecrivain français
Né à Neuilly-sur-Seine le 23 Mars 1881
Décédé à Bellême, Orne le 22 Août 1958
Auteur marquant de la première moitié du XXe siècle, l'oeuvre de Roger Martin du Gard intéressa tant l'avant-garde littéraire que le grand public. Si ses romans paraissaient relever d'une tradition classique, certains comme Camus ont vu en Martin du Gard un véritable annonciateur de la littérature de la seconde moitié du XXe siècle. Fils d'une famille de magistrats, il obtient un diplôme d'archiviste paléographe à l'Ecole des chartes en 1905. C'est son premier grand livre, 'Jean Barois', qui le fait remarquer des dirigeants de la NRF. Après la guerre, il se consacre à l'écriture d'un grand roman de douze tomes 'Les Thibault'. Il ne met fin à cette entreprise qu'en 1937 avec le dernier tome, 'L'été 1914'. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1937 pour l'ensemble de son oeuvre, qui compte aussi des 'farces paysannes' et des nouvelles. C'est à Nice, qu'il a rejoint lors de l'occupation allemande, qu'il entreprend son dernier roman, laissé inachevé, 'Souvenirs du colonel de Maumort'.


[1936]
Eugene O'Neill
Dramaturge américain
Né à New York City, New York en 1888
Décédé à Boston, Massachusetts en 1953


[1934]
Luigi Pirandello
Ecrivain italien
Né à Agrigente (Sicile) le 28 Juin 1867
Décédé à Rome le 10 Décembre 1936
Après une enfance heureuse, Luigi Pirandello s'inscrit aux universités de Palerme et de Rome, et obtient son doctorat, en 1891, à Bonn. A son retour en Italie, il s'installe à Rome, se marie et devient professeur de langue et de littérature italiennes - poste qu'il occupera jusqu'en 1922. Le Prix Nobel lui est attribué en 1934 pour avoir révolutionné les techniques de la dramaturgie moderne. L'innovation de Pirandello réside dans le fait qu'il préfère donner libre cours à son imagination plutôt que de suivre des règles désuètes imposées par le réalisme. Le jeu du 'théâtre dans le théâtre', où l'illusion théâtrale constitue le sujet même de la pièce, caractérise les plus connues des ses oeuvres. Ainsi, dans 'Six personnages en quête d'auteur', pièce qui l'a rendu célèbre, Pirandello montre à travers les rapports complexes entre auteur, acteur et personnage à quel point art, illusion et réalité s'entremêlent. En dehors d'une quarantaine de pièces de théâtre, Pirandello a également publié de la poésie, des nouvelles (240 ! ) , des essais critiques sur le travail de l'écrivain, ainsi que plusieurs romans. Tout au long de son oeuvre, Pirandello s'interroge sur l'énigme de la personnalité et sur l'ambiguïté de la réalité et de la vérité. Ces thèmes trouvent leur origine dans les expériences personnelles de l'auteur, en particulier la folie paranoïaque de sa femme, internée en 1919.


[1932]
John Galsworthy
Ecrivain anglais
Né à Coombe en 1867
Décédé à Londres en 1933


[1930]
Sinclair Lewis
Ecrivain américain
Né à Sauk Centre, Minnesota le 7 Février 1885
Décédé à Rome, Italie le 10 Janvier 1951


[1929]
Thomas Mann
Ecrivain américain d'origine et de langue allemande
Né à Lübeck le 6 Juin 1875
Décédé à Kilchberg, près de Zurich le 12 Août 1955
Issu de la bourgeoisie munichoise, Thomas Mann a été un témoin privilégié de la chute de son milieu ainsi que de bouleversements historiques. Il se fait d'abord remarquer grâce à un recueil de nouvelles, puis 'Les Buddenbrook' publié en 1901 le porte au devant de la scène littéraire et sera considéré comme 'l'un des classiques de la littérature contemporaine'. Le thème de la décadence de la bourgeoisie sera un fil conducteur de son oeuvre. Apparaît aussi dans 'La Montagne magique', publié en 1924, la figure de l'artiste solitaire ainsi que la recherche de l'harmonie individuelle. En 1929, il reçoit le prix Nobel de littérature. Par ailleurs, Thomas Mann a toujours rendu publiques ses opinions sur la situation politique de son pays, comme lors de la montée des Nazis contre lesquels il lutta. Il quitte d'ailleurs l'Allemagne en 1933, à l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Après un passage en France, il s'installe aux Etats-Unis où il prend la nationalité américaine et où il vivra longtemps avant de retourner en Allemagne.


[1927]
Henri Bergson
Philosophe français
Né à Paris le 18 Novembre 1859
Décédé à Paris le 3 Janvier 1941
Diplômé de l'agrégation de philosophie de l'Ecole Normale Supérieure en 1881, Henri Bergson devient maître de conférence en philosophie grecque et latine au Collège de France en 1900. Ses écrits s'attachent à réintroduire l'expérience du vécu au sein de la philosophie, tout en s'opposant au positivisme. Selon Bergson, la liberté d'un être s'exprime 'quand ses actes émanent de sa personnalité entière'. Sa réflexion porte sur la mémoire humaine ('Matière et Mémoire', 1896) , l'anthropologie ('Le rire') et atteint l'un de ces sommets avec 'L'évolution créatrice' (1907) où il expo


Formation initiale et complémentaire | Lire Voir Ecouter | Auteurs psychologie, psychanalyse, neuropsychologie




Collèges de psychologie, expérimentation : questions & réponses


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss

Partager ce site

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Les annonces

Vidéos
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 6004 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 861 vues
SOCIÉTÉ
Senja STIRN | 16/02/2014 | 1457 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 959 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 611 vues
Qui sommes nous ?
Senja STIRN | 23/12/2013 | 490 vues
Neuropsychologie, Psychologie clinique & Santé
Senja STIRN | 24/06/2013 | 1072 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 942 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 1680 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 7425 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 1835 vues
Vidéos
Senja STIRN | 30/09/2012 | 2283 vues