Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Extension du domaine de la santé, psychologue: chronique d’une déculturation. Livre de G. Fourcher, 2024


Rédigé le Mardi 23 Avril 2024 à 09:58 | Lu 1865 commentaire(s)



Présentation du livre par E. garcin

Pour Senja Stirn, en France la profession de psychologues est dotée de « pères » ou de « penseurs ». Ces termes sont parfaitement adéquats pour parler de Gérard Fourcher dont l’ouvrage « Extension du domaine de la santé »  vient d’être publié. 

Il a été, en compagnie de Norbert Hacquard, l’un de ceux qui ont conçu et obtenu que la loi de 1985 sur l’usage professionnel du titre de psychologue soit formulée en référence à une formation de troisième cycle en psychologie, garantie d’indépendance disciplinaire, et que cette loi ne soit pas classée parmi les textes juridiques traitant  de la santé. C’est le même tandem qui obtient, avec le décret sur les psychologues de la FPH, que l’activité des psychologues soit définie par sa finalité (promouvoir l’autonomie de la personnalité), et non par une liste d’actes sur le modèle des professions d’auxiliaires médicaux. C’est encore lui que l’on retrouve, avec d’autres, aux côtés du Professeur Odile Bourguignon, dans l’important travail de refonte du code de déontologie. Il est également l’auteur d’un article princeps soutenant qu’il convenait d’adapter le Code de la Santé Publique aux psychologues et non l’inverse.

Après un tel cheminement il est logique que Gérard Fourcher se soit aujourd’hui posé la question de savoir comment comprendre, comment penser et comment réagir à la rafale de mesures (dispositif sur les troubles du neuro-développement, mon psy, proposition de loi pour un ordre professionnel, passage de la liste Adeli au RPPS…) qui à partir de 2020 détruisent brique après brique ce qui a été laborieusement instauré depuis 1985 par les parlementaires, par l’administration et par les professionnels. 

Pour mener à bien son entreprise critique, l’auteur a résolu de revenir à une lecture soutenue du rapport de l’ Inspection Générale de l’Action Sociale d’octobre 2019 consacré à « la prise en charge coordonnée des troubles psychiques », qui en disqualifiant leur formation avait heurté les psychologues. Faire porter à nouveau l’attention sur ce rapport a été un choix judicieux. 

D’une part parce que son analyse rigoureuse met en lumière la façon dont ont été implicitement annoncées et justifiées par avance les mesures qui sont en train de décadrer la profession de psychologue de son indépendance disciplinaire, pour la recadrer comme satellite de l’institution médicale. Et d’autre part parce qu’à cette occasion il est donné de voir l’IGAS dévoiler benoitement le projet d’affronter toute la complexité du sujet humain en se référant exclusivement à une conception biologisante et unidimensionnelle du bipède humain.

Ce tour de passe-passe, qui révèle une prétention loin de ne concerner que les seuls psychologues, est opéré, selon notre auteur dont c’est le cœur du propos, par l’escamotage de l’indispensable acquisition d’une double culture, d’une part scientifique et d’autre part littéraire et de sciences humaines, pour aborder avec le sérieux qui convient la complexité du sujet humain.

Ce débat ne date pas d’aujourd’hui. On ne le sait pas assez, mais les rédacteurs de la loi sur l’usage professionnel du titre de psychologue ont souscrit à l’option d’une double culture pour définir la formation requise. C’est une exigence de même nature qui se retrouve dans la définition de l’activité des psychologues. Et les occurrences où cette problématique s’est posée ne manquent pas, ainsi que nous le rappelle l’auteur.

Pour conclure, il faut dire que ce livre lumineux dans son propos, est également une véritable somme comme en témoigne la variété et le nombre des références mobilisées. Ce qui en rend la lecture relativement ardue. Il faut accepter de suivre un « vieux briscard » de la profession, homme de savoir, de méthode et d’expérience, frayant un chemin dans les arcanes du droit, de l’épistémologie, de l’histoire, de la logique… et ne renonçant jamais à la recherche d’issues. Ce qui porte le nom de travail philosophique. 

Emmanuel GARCIN
 

Extension du domaine de la santé, psychologue: chronique d’une déculturation. Livre de G. Fourcher, 2024


Fourcher, G. (2024). Extension du domaine de la santé, psychologue: chronique d’une déculturation. Paris: L’Harmattan, 14/03/2024, 169 pages.

Acheter ICI : 19 €

D'autres articles de l'auteur sont à lire sur le site, en tapant son nom dans l'onglet "Rechercher", ainsi que sa page ICI.



Formation initiale et complémentaire | Lire Voir Ecouter | Auteurs psychologie, psychanalyse, neuropsychologie



Collèges de psychologie, expérimentation : questions & réponses


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss

Partager ce site

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Les annonces

Vidéos
Psychologie WebTV, chaîne TV de communication
Senja STIRN | 27/06/2021 | 1935 vues
Qui sommes nous ?
Senja STIRN | 19/01/2021 | 619 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 28/10/2020 | 643 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 28/10/2020 | 634 vues
Vidéos
Senja STIRN | 06/02/2019 | 1292 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 8664 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 1436 vues
SOCIÉTÉ
Senja STIRN | 16/02/2014 | 2377 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 1626 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 1156 vues
Qui sommes nous ?
Senja STIRN | 23/12/2013 | 924 vues
Neuropsychologie, Psychologie clinique & Santé
Senja STIRN | 24/06/2013 | 1774 vues