Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CMMP Gilbert de Voisins : Chronique d’une mort annoncée


Rédigé le Dimanche 17 Juin 2007 à 21:01 | Lu 2609 commentaire(s) modifié le Mardi 19 Juin 2007



Le CMPP Gilbert de Voisins est le premier à ouvrir à Marseille autour des années 60. Il a vécu un long cheminement et de nombreuses expériences jusqu’ en 2007 où arrivent plus que des menaces de fermeture, irraisonnables, quant à la qualité du travail reconnue par le siège de l’association ARI dont-il dépend, quant à la file active et la liste d’attente.

De nombreux événements, bousculent une équipe :

1° fait : L’achat par le travail de plusieurs années du CMPP Gilbert de voisins des locaux du 26 rue St Sébastien. Le CMPP a été « délogé» pour que le siége de l’ARI s’y installe quelques années plus tard.

2° fait : L’ARI décide du déménagement du CMPP :
Nouvelle installation pour le CMPP, injustifiée du point de vue du travail.
L’équipe endosse le transfert d’un centre qui fonctionne très bien, dans un quartier bien desservi etc… avec tout le travail de déplacement de la clientèle, son renouveau, les nouveaux réseaux, les soucis de la poursuite des traitements en cours etc…

3° fait : Après l’installation au 314 Rond point du Prado, locaux dont le travail de l’équipe doit encore financer l’achat, l’ARI s’aperçoit que les charges des nouveaux locaux sont très lourdes et grèvent le bilan financier du CMPP. Le budget du CMPP est par ailleurs toujours équilibré quant à son activité. L’idée d’un nouveau déménagement en perspective est insinuée.

4°fait : Nouveau plan ?
Un plan du rez de chaussée du 26 de la rue St Sébastien est retransmis à notre Directeur pour étudier le retour de Gilbert de Voisins à Castellane.
Plusieurs réunions d’équipe sont consacrées à l’étude des plans, rendez-vous avec les architectes etc…
L’équipe se demande vraiment où est la cohérence et son travail serait déstabilisé par un nouveau déménagement.

5° fait : Les départs des Directeurs médecins.
Un Directeur s’en va. La raison est :
Une non résolution des problèmes de gestion administrative.
Une non résolution des problèmes de secrétariat ayant entraîné des difficultés et de l’insécurité dans l’équipe des techniciens (plus de 500 dossiers en suspens de facturation, manque de temps pour la secrétaire, tensions entre l’administratif et le technique.)
Le médecin ne se sent pas de résoudre ces problèmes et s’en va.

Le deuxième Directeur :
La direction lui suggère une démission après plusieurs conflits quant à son temps de travail, ses relations avec la secrétaire, difficiles avec lui et d’autres membres de l’équipe.( La secrétaire est largement « utilisée » par la direction générale pour arriver à des fins discernées après coup : démanteler le CMPP. )

6° Remarque :
Un « audit de contrôle comptable » est effectué en juillet 2006 avec irruption de comptables dans les dossiers, planning etc…sans que les techniciens soient entendus là dessus. Les conclusions sont remplies d’erreurs jamais reconnues ; malgré les nombreux questionnements des délégués du personnel, les réponses ont toujours été refusées, ou répondues à côté.
Par la suite cette technique de contrôle qui devait être destinée à tous les CMPP, est abandonnée sans doute devant le tollé général. Heureusement les autres CMPP ont été épargnés !

7° Le CMPP G. De Voisins avec la démission de son médecin-directeur devient petit à petit le terrain d’expérimentation pour les nouvelles techniques de l’autoritarisme de la direction générale en vue du démantèlement thérapeutique progressif des CMPP.
Le départ du médecin-directeur en 2006, le départ à la retraite de 2 psychologues avant 2008, le refus apparent de la psychanalyse d’enfant semble une bonne occasion pour permettre à la direction une opportunité de changement.

8° L’arrivée d’une nouvelle directrice administrative avec des consignes précises apparemment, est vécue, avec son intrusion dans la faille laissée par l’absence de médecin-directeur, comme une violence et une perturbation profonde dans le rythme de travail de l’équipe.

9° Un directeur médical intérimaire en CDD vient quelques heures pour signer des prises en charge, faire des accueils, dont il sait que personne ne pourra les suivre car tous les techniciens sont saturés de cas.
Le temps habituel de psychiatre (18h30) n’est pas rempli et le nombre d’actes demandés à l’équipe est le même. Le médecin intérimaire n’avait nullement l’intention de poursuivre au Prado. Le 11 mai 2007 il met fin à son mandat en disant : « les buts de l’ARI sont sans visibilité On ne peut faire « souffrir la clientèle ». J’ordonne de disperser la liste d’attente. »
La directrice administrative ajoute que la directrice générale de l’ARI entend « casser » cette équipe qui use les médecins !!
Le mépris pour l’équipe, du médecin intérimaire est total. Celui-ci nous annonce aussi que les psychologues ne seront pas remplacés.

10° Malgré le déficit d’actes du psychiatre, malgré les pressions exercées et les agressions personnelles de toutes sortes, l’équipe fait le nombre d’actes, de forfaits, d’une équipe complète non déficitaire jusqu ‘à la fin 2006.
Ceci est le côté comptable auquel la direction la contraint.
Du point de vue moral, la DRH dira à une salariée : « Nous n’avons rien à dire sur le travail. Il a toujours été reconnu. Pas de critique »

-Que demande –t-on à des travailleurs à part travailler ?

-L’ARI représentée en réunion par Mme Lauby- Degos, directrice administrative des 5 CMPP marseillais de l’ARI, imposera des discussions autour de projets, d’abord projets de l’équipe ( !), conseil de vie sociale etc…
Puis impose à l’équipe des discussions sur son futur si on la démantèle !! Ou si on la fractionne, ou si on la déplace ! Et nos patients ?
Sur quelles bases réfléchir sur des projets qu’on ignore, dans quels buts ?
L’équipe est accusée de non coopération si elle n’élabore pas des projets sur un futur dont elle ignore les visées :
-Se débarrasser du CMPP ?
-Se débarrasser des orientations classiques des CMPP ?
-Exécuter des directives autoritaristes.

Le temps imparti à ces discussions gêne le temps des réflexions cliniques, crée un énervement voulu semble-t-il par la direction et que la direction impute à l’équipe.
Envers et contre tout l’équipe continue son travail ! –Au 11 mai fin du contrat du médecin intérimaire.

Au 30 juin une psychologue part à la retraite : Il lui avait été affirmé par la DRH qu’elle serait remplacée.
Le 12 mai la DRH signale à une autre psychologue que les postes sont gelés pour « restructurer » les centres et « faire mieux » ( ?)
-Absence de psychiatre.
-Non renouvellement des postes.
-Refus apparent de la psychanalyse d’enfants.
-Le 21 mai « on » vient visiter les locaux du rond point du Prado en vue d’une vente.
-Et nos patients dans tout cela ?
-Que deviennent-ils ?
-Que répondre quand les patients réclament un pédopsychiatre ?
-Que répondre quand les patients demandent à partir de septembre une deuxième séance par semaine ?
-Que dire lorsque les patients sollicitent une prise en charge jusqu’au bout du traitement par la même personne etc…
-Comment répondre aux chroniques d’un démantèlement annoncé ?
-Pourquoi détruire un CMPP qui fonctionne?


Les atteintes aux personnes :

-Une interdiction formelle à un psychothérapeute psychanalyste mais non psychologue de faire des thérapies ce qui lui était accordé depuis 25 ans et maintenant on le somme de rentrer dans les nouveaux rangs.
- De vives critiques non justifiées d’une jeune assistante sociale, pourtant totalement compétente, et à qui on avait proposé une autre mi-temps au CMPP St Just.
Des accusations de violences verbales, à deux ou trois personnes de l’équipe : Ces dites « violences verbales » sont en fait par moments, dans les réunions, des réponses à l’ensemble des pressions répétées sans arrêt par la direction administrative.
Devant cet état de fait nous constituons un cahier de doléances à soumettre à l’inspection du travail et à nos collègues de travail. Ce cahier relatant les problèmes semaine par semaine est fastidieux à lire mais à la disposition de nos collègues.


L’équipe du CMPP Gilbert de Voisins
314 rond point du Prado
Marseille

NOMS ADRESSE PROFESSION SIGNATURE
Mano Le Vieux Moulin bat C 4 traverse de la roue 13010 Marseille
Conservateur en chef
Directeur du CRFCB de Marseille
Verdun Fabienne 536 chemin des oliviers quartier des craux 13420 Gémenos Assistante sociale



Vous pouvez imprimer ce texte et signez sur la partie réservée ou signez à la fin de cette page, la pétition automatique avec votre nom et email

314 Avenue du Prado,
13008 Marseille


SITE : CMPP Gilbert de Voisins

Soutenez l’équipe du CMPP en signant cette pétition


Système de santé public & privé | SNP | Psy K | FFPP | EFPA Fédé européenne | Emplois & Stages | Actualité politique France - Europe | Psychologues en colère | Psychothérapie | Santé mentale | Sauvons la clinique | Université | Echos du psychologue en Europe | Divers | Autres organisations, écoles ...




Collèges de psychologie, expérimentation : questions & réponses


Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss

Partager ce site

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Les annonces

Vidéos
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 5105 vues
SOCIÉTÉ
Senja STIRN | 12/01/2015 | 1319 vues
Lire Voir Ecouter
Senja STIRN | 12/01/2015 | 738 vues
SOCIÉTÉ
Senja STIRN | 16/02/2014 | 1332 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 843 vues
Vidéos
Senja STIRN | 09/02/2014 | 528 vues
1 sur 3