Espace de réflexion et de mutualisation de pensées pour l'échange d'expériences sur l'organisation et le fonctionnement des Collèges de psychologie

Nous essayons de faire fonctionner notre collègue, mais une partie de nos collègues ne participent pas aux réunions...


Rédigé le Mardi 2 Avril 2013 à 01:23 | Lu 673 fois | 0 commentaire(s) modifié le Mardi 2 Avril 2013 - 01:59



Question posé à M. Garcin. Photo Photolibre.fr
Question posé à M. Garcin. Photo Photolibre.fr

Moins une réunion regroupe de collègues, moins une élection rassemble de suffrages, … plus la légitimité de la réunion et celle des élus est contestable.
Il revient donc à tous ceux qui proposent des réunions ou des élections de s’efforcer de motiver le plus grand nombre de participants. C’est la meilleure façon d’éviter des contestations venant des non participants. 

Oui, certes... c'est facile à dire. Comment faire ?

 

Peut-être rappeler qu'au quotidien, l’expérience du fonctionnement des collèges montre que les psychologues gèrent de façon plutôt satisfaisante la recherche de consensus. 

D'accord, mais comment trouver un consensus qui pourrait convenir à tous ?

 

L’éventuelle reconnaissance légale des collèges pourrait changer les choses en donnant une légitimité aux collèges. C'est peut-être une manière de rechercher des solutions collectives puisqu'une organisation permettrait un vote de chaque psychologue sur toute question qui concerne les questions de l'exercice, la profession, etc.
 




Nouveau commentaire :


Galerie