Espace de réflexion et de mutualisation de pensées pour l'échange d'expériences sur l'organisation et le fonctionnement des Collèges de psychologie

Quel type de responsable du Collège ?


Rédigé le Mardi 2 Avril 2013 à 01:46 | Lu 948 fois | 0 commentaire(s) modifié le Mardi 2 Avril 2013 - 02:02



Photo Photolibre.fr
Photo Photolibre.fr

Le président, le référent, le secrétaire, le responsable, le représentant… d’un collège doit-il être élu ou désigné ? Par qui et comment ? 

 

Le terme de Président est le plus couramment utilisé dans les cas d’instances existantes dans les hôpitaux. Il est possible d’être président de droit, président désigné ou président élu. 

 

 

Un Président de droit

Sauf à créer un nouveau grade, comme le profilait vraisemblablement le projet de diplôme à Bac+6 avec accès sur numerus clausus dans une dernière année en internat géré par la faculté de médecine, on ne voit pas quel critère particulier permettrait de créer un « droit » à devenir président d’un collège. 

 

Un Président désigné

La désignation peut se faire par le seul directeur d’établissement qui est l’autorité investie du pouvoir de nomination. 

Si devenir président d’un collège n’est pas le fait d’un grade, sa désignation par le directeur est assimilable à une délégation de pouvoir : elle doit être assortie d’une définition de la fonction faisant l’objet d’une désignation / délégation, et elle est par nature réversible, une nouvelle désignation pouvant se substituer à la précédente. 

Une modalité possible est que le Collège élit et propose une liste de psychologues parmi lesquels le directeur désigne une personne.

 

Un Président élu

Le mode électif est à la fois plus familier aux psychologues, plus conforme à leurs conceptions profondes et déjà en usage dans la plupart des collèges. 

L’élection est nécessairement ouverte à tous les psychologues de l’établissement. 

Toute élection suppose une durée définie du mandat. 

C’est la façon la plus satisfaisante de pouvoir changer de président quand une majorité le juge nécessaire. 


 

Remarque

Présider au sens d’animer une réunion ou une assemblée est plutôt un exercice solitaire. Mais présider un collège est une autre affaire. Aussi, pour réduire le risque de suspicion et de contestation dans l’exercice d’une responsabilité de représentation et d’échange avec des interlocuteurs et des partenaires, il est fortement recommandé qu’au président du collège soit associé un vice-président ! 


Remarque de Mme STIRN
Une autre manière, plus collective, serait d'élire de différents référents, par exemple, représentant différents pôles et constituant le Conseil du Collège ...

 



Nouveau commentaire :


Galerie